7 minutes
CoverAvant-proposNoms et pronomsLes nomsLes pronoms personnelsLes pronoms démonstratifsLes pronoms relatifsLes pronoms indéfinisModificateursLes déterminantsLes quantifieursLes adjectifsLes adverbesLe comparatif et le superlatifLes prépositionsVerbesLes verbesLes verbes réfléchisL'indicatifLe présentLe passé composéL'imparfaitLe plus-que-parfaitLe futurLe conditionnelLe subjonctifL'impératifLes participesL'infinitifLes temps littérairesTransformationsLes conjonctionsLa négationL'interrogationLe discours rapporté

Les verbes réfléchis

Nuage de verbes réfléchis
wordclouds.com

Objectifs

Observez et déduisez

Qu'est-ce que vous remarquez par rapport aux parties soulignées du texte suivant ?


— Vous étiez folle alors, ma chère amie ; vous vous repentez à présent, n’est-ce pas ? ...

— Ah ! je ne sais ce que j’avais, s’écria la malade ; cent raisons pour une. D’abord, quand maman est morte, ça m’a porté un coup. Puis, je me suis sentie abandonnée… personne pour s’intéresser à moi !… Enfin, quelqu’un à qui je pensais plus qu’à tout le monde… Madame, oublier jusqu’à mon nom ! oui, je m’appelle Arsène Guillot, G, U, I, deux L ; il m’écrit par un Y !

— Je le disais bien, un infidèle ! s’écria le docteur. On ne voit que cela. Bah ! bah ! ma belle, oubliez celui-là. Un homme sans mémoire ne mérite pas qu’on pense à lui. — Il tira sa montre. — Quatre heures ? dit-il en se levant ; je suis en retard pour ma consultation. Madame, je vous demande mille et mille pardons, mais il faut que je vous quitte ; je n’ai pas même le temps de vous reconduire chez vous. — Adieu, mon enfant ; tranquillisez-vous, ce ne sera rien. Vous danserez aussi bien de cette jambe-là que de l’autre. — Et vous, madame la garde, allez chez le pharmacien avec cette ordonnance, et vous ferez comme hier.

Arsène Guillot, Prosper Mérimée (domaine public)


Considérez ces questions :

  • À quoi font référence les pronoms se, me, et vous dans les parties soulignées ?
  • Quelle forme est-ce que se et me prennent devant une voyelle ?
  • Pourquoi est-ce que le verbe au passé composé prend l'auxiliaire avoir dans l'expression ça m'a porté un coup mais l'auxiliaire être dans l'expression je me suis sentie abandonnée ? Pourquoi est-ce qu'il y a un e à la fin de sentie mais pas porté ?
  • Qu'est-ce qui détermine si le pronom vient devant le verbe (vous repentez, me suis sentie, s'intéresser...) ou après le verbe (tranquillisez-vous) ? Pourquoi est-ce qu'il y a un pronom dans l'impératif tranquillisez-vous mais pas dans l'impératif allez ?

Introduction

Un verbe réfléchi (parfois appelé un verbe pronominal) est un verbe qui s’accompagne d’un pronom réfléchi. Un pronom de complément direct ou de complément oblique est réfléchi si son antécédent est le sujet.

Dans la première phrase ci-dessous, le verbe n’est pas réfléchi parce que son sujet, il, n’est pas l’antécédent de son complément, me. Mais dans la deuxième phrase, le verbe est réfléchi car son sujet, je, est l’antécédent du complément me.

Il m’appelle ici presque tous les jours.

Bonjour, je m’appelle Lambert.

Beaucoup de verbes, comme appeler, peuvent apparaitre dans des constructions réfléchies ou non-réfléchies. Mais certains verbes, comme se dépêcher, sont toujours réfléchis.

Pour la première et la deuxième personnes, la forme du pronom réfléchi est la même que celle des pronoms de complément direct et oblique : me (m’), te (t’), nous, vous. À la troisième personne, le pronom réfléchi a la forme se (s’) au singulier et au pluriel.

Notez la conjugaison du verbe réfléchi suivant. Le verbe se conjugue normalement (ici un verbe -er) mais en ajoutant les pronoms réfléchis me, te, se, nous, vous, se.

se raser
je me rase nous nous rasons
tu te rases vous vous rasez
il/elle/on se rase ils/elles se rasent

Fonction

Les verbes réfléchis expriment souvent des actions réflexives, c’est-à-dire que le sujet exécute l’action sur lui-même. Si le sujet exécute l’action sur quelqu’un d’autre, le verbe n’est pas réfléchi. Par exemple, comparez la différence de sens entre se raser et raser dans les phrases suivantes :

Papa voulait peut-être se raser la barbe.

Pourquoi vous obstinez-vous à faire raser ce pauvre animal ?

Voici une liste de verbes réfléchis courants avec un sens réflexif :

Parfois un verbe réfléchi exprime une action réciproque entre plus d’une personne. Pour avoir un sens réciproque, le sujet doit être pluriel. Un verbe avec un sens réciproque signifie que les individus du sujet se font l’action l’un à l’autre.

Nous nous parlons souvent, une fois par semaine au bas mot.

Il lui caresse le visage, puis ils s’embrassent de nouveau.

Voici une liste de verbes réfléchis courants qui ont souvent un sens réciproque :

Certains verbes réfléchis sont idiomatiques et ne représentent pas d'actions réflexives ou réciproques. Ces verbes sont toujours réfléchis (ou s’ils ont une forme non-réfléchie, le sens est différent — comparez s’amuser ‘have fun’ et amuser ‘entertain’, s’ennuyer ‘get bored’ et ennuyer ‘bother, bore’, s’entendre ‘get along’ et entendre ‘hear’).

La liste suivante comprend des verbes réfléchis idiomatiques courants :

🛈 Information : Pour exprimer le même sens que beaucoup d’expressions anglaises en get + [adjectif/préposition], on utilise souvent un verbe réfléchi :
‘get married’ - se marier
‘get angry’ - se fâcher
‘get bored’ - s’ennuyer
‘get hurt’ - se faire mal
‘get dressed’ - s’habiller
‘get better’ - s’améliorer
‘get up’ - se lever
‘get by’ - se débrouiller

Beaucoup de verbes transitifs peuvent avoir un sens passif dans une construction réfléchie (par exemple : La porte s’est fermée). Cette construction s’appelle la construction médiopassive. Pour plus d’informations sur les constructions passives, voir Verbes.

Conjugaison et place du pronom

Aux temps composés (le passé composé, le plus-que-parfait, le passé du subjonctif, etc.), les verbes réfléchis prennent toujours l’auxiliaire être.

Je me suis souvent posé la question.

Nous nous étions déjà rencontrés il y a 50 ans.

La place du pronom réfléchi est la même que les autres pronoms de complément :

À l’impératif affirmatif, le pronom réfléchi te devient toi après le verbe. Pour plus de détails sur la place des pronoms de complément, voir Pronoms personnels et Impératif.

Cette fois, la pop star ne se cache plus, ni derrière des images, ni derrière un groupe.

Ils se sont cachés tous les trois sous la table.

On ne les voit pas car elles aiment se cacher.

Cache-toi, il ne faut pas qu’il te voie!

Le pronom réfléchi s’accorde avec son sujet réel, même si le verbe est à l’infinitif ou au participe présent et même si le sujet grammatical de la phrase est différent.

On m’a dit de me taire.

Personnellement, je leur demande de se mettre au fond.

Cela nous permet de rester en forme tout en nous amusant.

Plusieurs verbes réfléchis peuvent prendre comme complément direct une partie du corps (avec le pronom réfléchi comme complément oblique). Dans ce cas, la partie du corps est typiquement déterminé par l’article défini (le/las/les) et non le déterminant possessif (mon/ma/mes, etc.).

Je me penche pour me laver la figure.
Judith est dans la salle de bains, en train de se brosser les cheveux.

Les verbes réfléchis qui peuvent prendre une partie du corps comme complément direct incluent se laver, se brosser, se raser, se couper, se maquiller, se peigner, etc.

Accord

Le participe passé d’un verbe réfléchi au temps composé doit s’accorder en genre et en nombre avec le pronom réfléchi si ce pronom est un complément direct. Notez que c’est la même règle d’accord que pour les autres pronoms de complément direct (voir Passé composé).

Je me suis regardée dans le rétroviseur.

Les gosses s’étaient regroupés pour la nuit.

Ces trois jeunes filles se sont perdues dans la tempête.

Si le pronom réfléchi est un complément oblique, le participe passé du verbe réfléchi ne fait pas l’accord.

Alors, une jeune femme s’est lancé un défi.

Vous vous êtes téléphoné hier soir.

Je remarquai qu’elle s’était lavé les cheveux.
🛈 Information : Pour savoir si un pronom réfléchi est un complément direct ou oblique, pensez à la forme non-réfléchi du verbe. Si le verbe prend un complément direct normalement, alors il prend un pronom réfléchi de complément direct en tant que verbe réfléchi :
On regarde quelqu’un (complément direct) > Elle s’est regardée (accord)
On téléphone à quelqu’un (complément oblique) > Ils se sont téléphoné (aucun accord)

Un verbe ne peut avoir qu’un complément direct. Si un complément direct vient après le verbe réfléchi, on sait donc que le pronom réfléchi est oblique, et on ne fait pas l’accord :
Elle s’est lancé un défi (un défi = direct, se = oblique, aucun accord)
Elle s’est lavé les cheveux (les cheveux = direct, se = oblique, aucun accord)
Elle s’est lavée (se = direct, accord)

Si le verbe est réfléchi à cause d’un sens idiomatique ou une construction médiopassive (au lieu d’un sens réflexif ou réciproque), le pronom réfléchi n’est ni un complément direct, ni un complément oblique. Dans ce cas, le participe passé du verbe fait l’accord avec le sujet.

Il se sont mariés trois ans avant nous.

Fanny s’est endormie contre mon épaule.

Vous vous êtes souvenus tout à coup que vous aviez une mère.

Le verbe se faire ne fait pas l’accord devant un infinitif (voir la construction causative en Verbes).

Elle s’est fait opérer du dos et ne travaille pas.

Le verbe laisser ne fait pas non plus l’accord devant un infinitif.

Encore une fois elle s’était laissé surprendre.

Vérifiez votre compréhension

End-of-Chapter Survey

: How would you rate the overall quality of this chapter?
  1. Very Low Quality
  2. Low Quality
  3. Moderate Quality
  4. High Quality
  5. Very High Quality
Comments will be automatically submitted when you navigate away from the page.
Like this? Endorse it!