7 minutes
CoverAvant-proposNoms et pronomsLes nomsLes pronoms personnelsLes pronoms démonstratifsLes pronoms relatifsLes pronoms indéfinisModificateursLes déterminantsLes quantifieursLes adjectifsLes adverbesLe comparatif et le superlatifLes prépositionsVerbesLes verbesLes verbes réfléchisL'indicatifLe présentLe passé composéL'imparfaitLe plus-que-parfaitLe futurLe conditionnelLe subjonctifL'impératifLes participesL'infinitifLes temps littérairesTransformationsLes conjonctionsLa négationL'interrogationLe discours rapporté

Les quantifieurs

Nuage de quantifieurs
wordclouds.com

Objectifs

Observez et déduisez

Qu'est-ce que vous remarquez par rapport aux parties soulignées du texte suivant ?


Tout ce mois-ci la terre a tremblé. C’est le premier tremblement de terre vraiment fort que nous ayons eu depuis cinq ans. La terre tremble bien de quatre à huit fois chaque année, mais d’une façon insignifiante.... Heureusement les dégâts se sont bornés, chez nous, à la chute des vieilles masures, à quelques fentes dans les charpentes de bois, à quelques lézardes dans les murs ; mais la montagne Pelée fume toujours ; les cendres qu’elle a jetées ont couvert le pays à plusieurs lieues de distance. Les toits de Saint-Pierre étaient tout blancs. J’ai eu bien peur, pour ma part, tandis que les boiseries craquaient et que les meubles se promenaient sur le plancher ; mais papa m’avait mise à l’abri, et son calme me rassurait. Ce qu’il y avait d’affreux, c’était le bruit, une sorte de bourdonnement sourd qui précédait chaque secousse. On aurait dit un torrent descendu de la montagne, et on s’attendait réellement à disparaître. Les commères étaient enchantées de pouvoir prophétiser, elles déclaraient que toute l’île serait engloutie.... Les Desroseaux, que nous avons vus ces jours-ci, nous ont dit qu’à Saint-Pierre les églises étaient remplies de gens en prières qui croyaient leur dernière heure venue. En face de la maison Desroseaux, se trouve l’école des enfants noirs ; à chaque secousse, ces deux cent cinquante marmots hurlaient tous à la fois. Le vacarme qu’ils faisaient était plus épouvantable que tout le reste, m’a dit Maxime.

Yette, histoire d'une jeune créole, Thérèse Bentzon (domaine public)


Considérez ces questions :

  • Tout/tous et chaque indiquent tous les deux une quantité de 100%. Quelle est la différence de sens entre ces mots ?
  • Est-ce que vous pouvez pensez à des mots qui indiquent d'autres quantités (50%, 0%, etc.) ?
  • Quelle est la différence entre tout (tout ce mois-ci, toute l'île, tout le reste) et tous (tous à la fois) ? Lequel modifie un nom ? Lequel remplace un nom ?
  • Où dans ce passage est-ce que tout modifie un adjectif ?

Introduction

Les quantifieurs sont des mots ou des expressions qui quantifient un ensemble de personnes ou de choses. On peut regrouper les quantifieurs selon la quantité de l'ensemble qu’ils indiquent :

La catégorie grammaticale des quantifieurs peut varier (déterminant, pronom, adjectif, adverbe), mais cette fonction de quantification réunit tous ces mots. Parce qu’ils ont une syntaxe particulière en commun avec d’autres expressions négatives, les quantifieurs négatifs sont décrits sur la page sur la négation.

Une autre famille d’expressions, les expressions de choix libre, remplit une fonction similaire à celle des quantifieurs. Comme les quantifieurs, ces mots portent sur un ensemble d’entités. Mais au lieu de quantifier cet ensemble, ces mots (n’importe quelquelconque, etc.) indiquent que le choix d’un individu ou d’un autre dans l’ensemble ne change rien.

Quantifieurs

chaque et chacun

Chacun est un pronom qui est toujours singulier. La forme féminine est chacune. Ces pronoms peuvent avoir plusieurs rôles dans la phrase : sujet, complément direct ou oblique, ou ajout qui suit le verbe.

Il faut que chacun prenne ses responsabilités.

Un même temps de formation doit être offert à chacune et à chacun.

Les petits peintres ont chacun leur motivation.

L’ensemble quantifié par chacun est soit toute l’humanité soit un groupe plus spécifique selon le contexte (comme les peintres du dernier exemple ci-dessus). L’ensemble peut être indiqué par la préposition de après le quantifieur :

Chacune des équipes va essayer de se mettre à l’abri en cette fin de championnat.

Chaque, en revanche, est un déterminant suivi d’un nom singulier. La forme est invariable.

Chaque enfant aura une réponse à sa lettre.

Alors que singuliers, ces quantifieurs sont universels car ils indiquent que le prédicat s’applique à tous les membres de l’ensemble individuellement.

tout et tous

Le mot tout peut modifier un adverbe, adjectif, nom, ou pronom, ou il peut se tenir seul comme un pronom. Quand il modifie un adverbe, tout est invariable.

Je voudrais tout d’abord saluer ce progrès relatif.

Tu fais un mouvement en cercle avec ta cuillère, tout simplement.

Quand il modifie un adjectif, tout prend les formes suivantes pour faire l’accord avec l’adjectif et le nom : tout (masc. sing. et pl.), toute (fém. sing.), toutes (fém. pl).

Il avait la phobie des insectes depuis qu’il était tout petit.

Mon oncle a les doigts tout noirs de cambouis.

L’alarme s’est déclenchée toute seule.

Vous pouvez faire de toutes petites crêpes.

Sans articletout peut quantifier un nom propre ou un pronom. Il peut aussi quantifier un nom commun avec un article. Tout s’accorde avec le nom ou le pronom avec les formes suivantes : tout (masc. sing.), toute (fém. sing.), tous (mas. pl.), toutes (fém. pl).

La manifestation doit avoir lieu dans tout Paris, le long des artères principales de la ville.

Franchement, tu es un vrai exemple pour nous toutes.

Toute une génération a connu ce genre de mésaventure.

Ils ont ramené tous les blessés ici.
🛈 Information : Dans un registre formel, il est possible de modifier un nom commun avec tout sans article : Comme tout commerçant, le vendeur a une obligation en cas de vice caché.

Le pronom tout renvoie à un ensemble de choses et se traduit typiquement par « everything ». Ce pronom est singulier et invariable.

C’est vrai que, depuis trois ans, tout a changé.

Le philosophe veut tout expliquer, tout comprendre .

Le pronom tous, par contre, peut indiquer des personnes ou des choses. Il est toujours pluriel et doit s’accorder en genre avec son antécédent (toustoutes). Il est souvent traduit par « all » ou « all of them ».

Tous sont fiers des succès de nos armées.

Toutes portaient de très stricts tailleurs noirs.

Vous savez que je les ai toutes gardées dans une petite caisse en bois.
🛈 Information : Il faut prononcer le s du pronom tous. Le s est également prononcé quand tous modifie un pronom (e.g. nous tous). Par contre, le s n’est pas prononcé quand la forme plurielle tous modifie un nom (e.g. tous les jours).

Voici une liste de phrases idiomatiques courantes avec tout : pas du touten tout castout de suitemalgré touttout le mondetout à l’heuretout le tempstout à couptous les jourstout à faittous (toutesles deuxtout droittous les deux jourstous les trois jours … etc., tout de mêmetoutes les deux semainestout le tempstout en + participe présent

quantifieurs proportionnels

Les quantifieurs la plupartla moitié, et la majorité renvoient à une partie (vers ou en-dessus de 50%) d’un ensemble d’entités. Alors que ces quantifieurs sont singuliers, la conjugaison du verbe dépend souvent sur le nombre du nom représentant cet ensemble. Pour la plupart, le verbe est conjugué au pluriel quand le nom est pluriel :

La plupart des enfants vont être à l’école de 7h45 le matin jusqu’à 18h le soir.

Pour la moitié et la majorité, si le nom est pluriel on a le choix de conjuguer le verbe au singulier ou au pluriel, mais la tendance est de le conjuguer au pluriel.

La majorité des victimes sont des civils.

La moitié des enfants handicapés n’a pas accès à la même école que les autres enfants.

Expressions de choix libre

Les expressions de choix libre sont en contraste avec les déterminants définis et indéfinis, qui font référence à un individu en particulier, soit identifiable (la femme), soit inidentifiable (une femme). Les expressions de choix libre ont une référence variable car ils indiquent que le prédicat s’appliquerait à tous les membres d’un ensemble de la même manière.

n’importe

Il y a plusieurs expressions de choix libre formées en ajoutant un mot interrogatif à n’importe :

Les formes en quel ou lequel font l’accord en genre et en nombre avec le nom modifié ou l’antécédent.

Ça peut arriver à n’importe qui.

Vous avez le droit de dire n’importe quoi.

Les clients appellent à n’importe quelle heure.

Il peut être tenu par n’importe lequel des acteurs.

Je peux m’endormir n’importe quand.

Je ne peux pas vous autoriser à bâtir n’importe où et n’importe comment.

Ces expressions ont souvent un sens péjoratif, surtout n’importe quoi (‘nonsense’).

Elle dit n’importe quoi, ta copine !

Ces derniers temps, je mange n’importe comment.

Des burgers, mais pas n’importe lesquels : boeuf haché maison, pain préparé par un boulanger…

Où/Quel/Qui/Quoi que

Les expressions de choix libre où que (‘wherever’), quel que (‘whichever’), qui que (whoever/whomever), et quoi que (‘whatever’) introduisent une phrase subordonnée qui requiert le subjonctif.

De toute façon il me retrouvera où que j’aille.

Il permettra de donner à tous les jeunes une bonne formation, quel que soit leur niveau.

Il ne s’agit pas de blâmer qui que ce soit.

Quoi qu’il fasse, il fait mal.

Des formes alternatives utilisent une variété de quantifieurs devant un nom :

Je n’ai aucun lien que ce soit avec un quelconque (ou une quelconque) islamiste.

Ta femme ne partirait jamais, dit-il à Jean, quelque conduite que tu aies.

Il refuse la critique et tout dialogue que ce soit avec les autres ou avec lui-même.

Quiconque, quelconque, et quelque

Le pronom quiconque signifie ‘whoever’ et est plus formel que qui que ce soit.

Quiconque souhaite travailler plus longtemps le peut.

Quelconque (‘whichever’) est un adjectif et doit s’accorder en nombre (mais pas en genre) avec le nom modifié.

Pour cela, ouvrez une page Web quelconque .

Trace deux triangles quelconques de formes différentes et mesure leurs angles à l’aide d’un rapporteur.

Quelque (‘some’) est une expression de choix libre au singulier et peut renvoyer à une personne ou à une chose. (Quelques au pluriel est un adjectif indéfini qui n’indique typiquement pas un choix libre.)

Cherchant quelque vague inspiration, il espérait se laisser guider par le hasard, comme souvent.

Il savait seulement que c’était quelque riche personnage qui avait séduit sa mère, comme c’était souvent le cas pour la domesticité des grandes maisons.

Vérifiez votre compréhension

End-of-Chapter Survey

: How would you rate the overall quality of this chapter?
  1. Very Low Quality
  2. Low Quality
  3. Moderate Quality
  4. High Quality
  5. Very High Quality
Comments will be automatically submitted when you navigate away from the page.
Like this? Endorse it!