9 minutes
CoverAvant-proposNoms et pronomsLes nomsLes pronoms personnelsLes pronoms démonstratifsLes pronoms relatifsLes pronoms indéfinisModificateursLes déterminantsLes quantifieursLes adjectifsLes adverbesLe comparatif et le superlatifLes prépositionsVerbesLes verbesLes verbes réfléchisL'indicatifLe présentLe passé composéL'imparfaitLe plus-que-parfaitLe futurLe conditionnelLe subjonctifL'impératifLes participesL'infinitifLes temps littérairesTransformationsLes conjonctionsLa négationL'interrogationLe discours rapporté

La négation

Nuage d'expressions négatives
wordclouds.com

Objectifs

Observez et déduisez

Qu'est-ce que vous remarquez par rapport aux parties soulignées du texte suivant ?


Le vrai matelot, comme disait Leborgne, n’a ni patrie ni famille.... Le vrai matelot déserte, toutes les fois qu’il le peut, et passe successivement à bord des navires de toutes les nations, visite tous les pays, satisfait de voir, sans chercher à rien comprendre de tout ce qu’il voit. C’est un oiseau voyageur qui se repose quelques instants sur les arbres qu’il rencontre sur sa route, mais qui ne se fixe dans aucun bocage. Le vrai matelot ne s’attache à rien, n’a aucune affection, n’aime personne, pas même lui.... Si dans sa périlleuse carrière la mer l’épargne ; si sa santé résiste à tous les excès, à toutes les fatigues ; s’il survit à tous les maux dont il est assailli, parvenu à cet état de vieillesse qui ne lui laisse plus la force de larguer une écoute, il se résigne à rester à terre ; il mendie son pain, dans le port où son dernier voyage l’a laissé, va manger ce pain sur la plage, au soleil, regarde la mer avec amour ; c’est la compagne de sa jeunesse ; elle lui rappelle de nombreux souvenirs ; il gémit de son impuissance, puis va mourir à l’hôpital.

Pérégrinations d'une paria, Flora Tristan (domaine public)


Considérez ces questions :

  • Quelles expressions soulignées ont le mot ne au début, et lesquelles ne l'ont pas ? Comment le contexte des expressions qui ne l'ont pas est-il différent ?
  • Pourquoi est-ce que le mot rien vient devant le verbe comprendre (rien comprendre), mais après le verbe s'attache (s'attache à rien) ?
  • Les mots ni, rien, aucun, personne, pas, et plus sont de quelle catégorie ? Pour le savoir, comparez la place de chacun de ces mots à la place (dans une phrase affirmative) des mots suivants :
    • un adverbe comme bien
    • un pronom comme quelque chose
    • un déterminant comme un
    • une conjonction comme et.

Introduction

La négation est un terme grammatical pour la contradiction en tout ou en partie du sens d’une phrase affirmative. Des mots de plusieurs catégories différentes peuvent contribuer à la négation. Il y a des adverbes, des pronoms, des déterminants, et des conjonctions négatives.

Tous ces mots s’appellent des négateurs.

Dans la langue standarde écrite, les négateurs s’accompagnent typiquement du mot ne. La place de ne et du négateur varie selon la structure de la phrase.

🌍 Variation : On omet très souvent le mot ne à l’oral et surtout dans des registres moins soutenus, comme la conversation informelle. Ce phénomène est répandu partout dans le monde francophone. L’omission de ne est plus fréquente après un pronom sujet (e.g. Je sais pas, Elle va jamais le faire) qu’après un nom sujet (e.g. Marie n’est pas venue, La boulangerie n’a plus de baguettes).

La construction ne…que n’est pas exactement une négation, étant donné qu’elle a un sens restrictif (seulement) plutôt que négatif.

Les négateurs

adverbes négatifs

Les négateurs qui sont des adverbes (pas, jamais, plus, etc.) se placent après le verbe conjugué pour mettre une phrase au négatif. Ne est mis devant le verbe et devant des pronoms compléments ou pronoms adverbiaux qui précèdent le verbe (le, lui, se, y, etc.). Notez que ne se transforme en n’ devant un verbe commençant par une voyelle ou un h muet.

On ne court pas.

Le problème, c’est que les choses ne se passent jamais comme ça.

Je n’en ai plus besoin dans ma cuisine.

Aux temps composés, comme le passé composé, l’adverbe de négation suit l’auxiliaire, avoir ou être, et précède le participe passé. Au futur périphrastique ou dans d’autres constructions avec un verbe conjugué et un infinitif, ne … [adverbe] se met autour du verbe conjugué.

Je n’ai pas fini.

Ça ne va pas commencer.
🛈 Information : Les adverbes plus longs (complètement) et les adverbes de temps (hier) suivent le participe passé ou l’infinitif (voir Adverbes). C’est aussi le cas pour les négateurs nulle part et non plus :
- Mais moi, je ne veux aller nulle part.
Non plus est une continuation de la négation qui doit accompagner un autre négateur :
- Je ne l’ai jamais cuisiné non plus.

En cas d’inversion du verbe et du pronom sujet, ne est placé devant le verbe et ses pronoms compléments, avec le négateur après le sujet.

C’est idiot, pourquoi ne m’a-t-il pas prévenu ?

Notez que si un verbe au négatif est modifié par un autre adverbe (en plus du négateur), cet adverbe suit généralement le négateur. Mais si un adverbe modifie le négateur, il précède le négateur.

Dans ma famille, on n’est pas souvent malades. (négation de On est souvent malades)

Ce sont des gens qui n’ont souvent pas lu le livre. (C’est souvent le cas qu’ils n’ont pas lu le livre)

Pour rendre négatif un infinitif, on met ne + [adverbe] ensemble devant l’infinitif. Comparez les deux phrases suivantes. Dans la première phrase, c’est le verbe conjugué qui est négatif (‘ce n’est pas quelque chose que je crois’). Dans la deuxième phrase, c’est l’infinitif qui est négatif (‘je croyais que ce n’était pas le cas’).

Je ne crois pas être un artiste majeur de ma génération.

Ce n’est pas possible, il doit y avoir une erreur, je croyais ne pas avoir mis l’adresse d’ici.
🌍 Variation : Dans un registre soutenu, si le verbe est à l’infinitif passé, on peut mettre l’adverbe négatif après l’auxiliaire (être ou avoir) :
- Pardon de n’avoir pas su le défendre.
Aussi dans un registre soutenu, on peut omettre le négateur et rendre négatif les verbes savoir, pouvoir, oser, et cesser avec le mot ne seulement :
- Je ne sais comment me faire pardonner.

On peut rendre négatif d’autres parties de la phrase (sans forcément mettre la phrase entière au négatif) en mettant le négateur directement devant le mot. Dans ce cas, le négateur n’est pas accompagné du mot ne (sauf pour la négation d’un infinitif). Le négateur non pas rend négatif une partie de la phrase en contraste avec une autre partie.

C’est un jouet pas cher qui plaît aux enfants.

Tu viens avec moi ? Pas maintenant, je mange !

Nous sommes en démocratie et non pas sous un régime totalitaire.

Les négateurs toujours pas et pas encore ont le même sens, mais toujours pas est plus impatient.

Le match n’a pas encore commencé.

Grand-mère n’a toujours pas récupéré ses billets.
🌍 Variation : Ne … point et ne … guère appartiennent à un style littéraire et archaïque. Ne … point a le même sens que ne … pas (alors que souvent plus emphatique) et ne … guère a le même sens que à peine.

Dans une question ou une phrase conditionnelle, jamais peut avoir le sens ‘ever’, sans négation. À jamais veut dire ‘forever’.

Et si jamais elle découvrait la vérité sur notre passé ?

C’est une photo qui marquera l’histoire à jamais.

pronoms négatifs

Les pronoms négatifs (personne, rien, grand-chose, aucun, nul) peuvent tous être sujets de la phrase. Ne précède le verbe. Grand-chose doit être accompagné d’un adverbe négatif (pas grand-chose, jamais grand-chose, etc.)

Personne ne le regrette car tout le monde le détestait.

Mais ici, rien ne peut nous arriver.

Pas grand-chose n’a changé dans l’équilibre des pouvoirs à Washington avec cette élection.

Aucun ne cherche à fuir ses responsabilités.

Nul ne croit qu’il durera réellement.

Personne, rien, grand-chose, et aucun peuvent aussi être compléments (directs ou obliques) du verbe :

Il ne demande de l’aide à personne.

Je n’ai rien payé pour entrer.

On ne sait pas grand-chose de ces gens.

Non, je n’en reconnais aucun.

En tant que complément, rien est placé entre l’auxiliaire et le participe passé des verbes composés, et devant l’infinitif des constructions infinitives. Les autres pronoms négatifs sont placés après le participe passé ou l’infinitif.

J’étais devant le rayon charcuterie et je ne pouvais rien acheter.

Et je ne dois laisser entrer personne.

La loi n’a donc pas changé grand-chose.

Si un pronom négatif est suivi d’un adjectif, l’adjectif est marqué par la préposition de.

Il n’y a rien de nouveau.

Si un pronom négatif est suivi d’un infinitif, l’infinitif est marqué par la préposition à.

Il n’y avait plus grand-chose à faire.

La préposition sans peut créer un contexte négatif où on peut employer un pronom négatif dans une phrase globalement affirmative :

Elle part du bureau sans rien dire.

déterminants négatifs

Les déterminants négatifs aucun et nul sont des quantifieurs qui indiquent que 0% de l’ensemble qu’ils quantifient s’applique dans la phrase (aucun livre = ‘0% des livres’). Les pronoms négatifs sont aussi des quantifieurs, avec un ensemble sous-entendu, générique, ou indiqué en contexte (rien = ‘0% des choses dont on parle, 0% de tout’). Il y a d’autres sortes de quantifieurs qui indiquent d’autres quantités que 0%, comme tout ou la plupart (voir Quantifieurs).

Le nom déterminé par aucun ou nul est singulier et peut être sujet ou complément. Ces déterminants font l’accord en genre avec le nom qu’ils modifient. Le mot ne est ajouté devant le verbe.

Nous n’avions trouvé aucune forme de vie animale, uniquement végétale.

Aucun adjectif ne lui convient; à neuf ans, c'est déjà un verbe.

Vous ne trouverez nulle mention de ce fait dans la presse française, ou même européenne.

conjonctions négatives

Ni est une conjonction de coordination qui peut relier des éléments de la même catégorie (des noms, des verbes, etc.) y compris des phrases. Ne est placé devant le verbe.

Le premier ni peut être remplacé par un adverbe négatif :

D.Deschamps a montré que ses joueurs ne sont ni des génies ni des incapables.

Je ne supporte pas les querelles ni les affrontements.

Pour relier deux verbes conjugués, on met ne devant le (premier) verbe comme d’habitude, et ni ne devant les verbes qui suivent.

Il ne voulait ni ne pouvait faire ça.

Voici des exemples de l’emploi de ni pour coordonner d’autres éléments d’une phrase :

Sujets : Ni les écologistes ni les communistes ne parvenaient à entrer au Parlement.

Compléments obliques : Il ne répond pas à mes appels ni à mes messages.

Adjectifs : On ne peut les rapporter à une idéologie ni aristocratique ni bourgeoise.

Participes passés : Je n’en ai plus acheté ni cuisiné depuis belle lurette.

Infinitifs : Elle ne sait ni lire ni écrire.

Phrases subordonnées : Je ne crois pas que vous me détestiez ni que vous ayez particulièrement envie de m’être désagréable.

ne … que

Ne … que est utilisé pour exprimer une restriction, avec le même sens que seulement. Ne précède le verbe comme d’habitude, et que précède immédiatement le mot qu’il restreint (à la même place que seulement).

On ne pourra que voir et constater. (‘Voir et constater est tout ce qu’on pourra faire’)

Elle ne pouvait voir qu’une partie du spectacle. (‘Une partie du spectacle est tout ce qu’on pouvait voir’)

Ne … que ne peut pas modifier le sujet de la phrase ni un verbe seul (sans complément). Il faut aussi éviter d’utiliser ne … que quand il y a un risque de confusion avec un autre emploi du mot que dans la phrase. Dans tous ces contextes, on peut utiliser seulement.

Seulement Thomas et moi, on sort ensemble.

Je n’habite pas en ville, j’y travaille seulement.

J’ai seulement pensé que cela pouvait être utile.

Négation multiple

Certaines des négations énumérées ci-dessus peuvent être combinées, comme le montrent ces exemples :

La vieille ne sortira plus jamais de prison.

Je n’en ai jamais rien dit à mon père.

Pas ne peut pas être combiné avec d’autres négateurs. Les modificateurs de pas (pas du tout, pas encore, etc.) peuvent apparaître en combinaison avec d’autres négateurs.

En général, les adverbes négatifs précèdent les pronoms négatifs (plus personne, jamais rien, etc.). Si une phrase contient plusieurs adverbes négatifs, l’ordre est généralement plus, encore, jamais, nulle part, du tout, non plus.

Je ne les ai encore jamais vus.

On ne sait plus du tout où il est passé.

Réponses négatives

Non est une réponse négative à une question totale ; pas, en soi, nie une partie d’une phrase :

A-t-elle songé à divorcer ? Non.

On lance le reportage ? Pas tout de suite.

Les adverbes jamais et nulle part et les pronoms rien, personne, pas grand-chose, et aucun peuvent être utilisés dans des réponses à un mot :

Qu’est-ce que tu en penses ? Rien.

Qui t’oblige à lire mes posts ? Personne !

Vous en avez entendu parler ? Jamais.

Vérifiez votre compréhension

End-of-Chapter Survey

: How would you rate the overall quality of this chapter?
  1. Very Low Quality
  2. Low Quality
  3. Moderate Quality
  4. High Quality
  5. Very High Quality
Comments will be automatically submitted when you navigate away from the page.
Like this? Endorse it!