7 minutes
CoverAvant-proposNoms et pronomsLes nomsLes pronoms personnelsLes pronoms démonstratifsLes pronoms relatifsLes pronoms indéfinisModificateursLes déterminantsLes quantifieursLes adjectifsLes adverbesLe comparatif et le superlatifLes prépositionsVerbesLes verbesLes verbes réfléchisL'indicatifLe présentLe passé composéL'imparfaitLe plus-que-parfaitLe futurLe conditionnelLe subjonctifL'impératifLes participesL'infinitifLes temps littérairesTransformationsLes conjonctionsLa négationL'interrogationLe discours rapporté

Le futur

Nuage de verbes au futur
wordclouds.com

Objectifs

Observez et déduisez

Qu'est-ce que vous remarquez par rapport aux parties soulignées du texte suivant ?


— Tenez ! fit-il, voici Colomban !

...Il bondit sur le petit homme à binocle et le renversa d’un coup de poing dans le nez.

M. de la Trumelle s’aperçut alors, que, trompé par une ressemblance imméritée, il avait pris pour Colomban M. Bazile...

— Monsieur Bazile, dit-il en soulevant son chapeau, si je vous ai effleuré le visage, vous m’excuserez et vous me comprendrez, vous m’approuverez, que dis-je, vous me complimenterez, vous me congratulerez et me féliciterez quand vous saurez la cause de cet acte. Je vous prenais pour Colomban.

M. Bazile, tamponnant avec son mouchoir ses narines jaillissantes et soulevant un coude tout éclatant de sa manche absente :

— Non, monsieur, répondit-il sèchement, je ne vous féliciterai pas, je ne vous congratulerai pas, je ne vous complimenterai pas, je ne vous approuverai pas, car votre action était pour le moins superflue ; elle était, dirai-je, surérogatoire. On m’avait, ce soir, déjà pris trois fois pour Colomban et traité suffisamment comme il le mérite. Les patriotes lui avaient sur moi défoncé les côtes et cassé les reins, et j’estimais, monsieur, que c’était assez.

L'Île des Pingouins, Anatole France (domaine public)


Considérez ces questions :

  • Regardez les radicaux des verbes soulignés (excuser-, comprendr-, approuver-, etc.). Elles sont similaires à quelle forme verbale ?
  • Quel verbe a un radical irrégulier ?

Introduction

Il existe trois temps du futur en français : le futur périphrastique, le futur simple, et le futur antérieur.

Le futur périphrastique et le futur simple expriment tous les deux qu’une action aura lieu dans l’avenir. La différence entre ces deux temps est plutôt une question de style que de sens.

Le futur antérieur exprime qu’une action n’a pas encore eu lieu mais aura terminé avant un point de référence dans l’avenir. Par son antériorité à un point de référence, le futur antérieur est similaire au plus-que-parfait, qui est situé par rapport à un point de référence dans le passé.

Futur périphrastique

Le futur périphrastique (souvent appelé le futur proche) se forme avec le verbe aller conjugué au présent et suivi d’un infinitif.

nager  
je vais nager nous allons nager
tu vas nager vous allez nager
il/elle/on va nager ils/elles vont nager

Pour mettre le futur périphrastique au négatif, placez ne … pas autour de la forme conjuguée d’aller :

Je vais rester pour une durée de 3 à 6 semaines.

Je ne vais pas rester ici une seconde de plus.

Le futur périphrastique est caractéristique des registres familiers. On le trouve surtout à l’oral et dans l’écriture informelle.

Il peut être utilisé de manière générale pour désigner des évènements futurs, comme le futur simple.

Je crois qu’il va pleuvoir demain.

Je vais aller un peu plus loin.

Parfois, le futur périphrastique est utilisé dans un sens que le futur simple ne peut pas exprimer. Ce sens est plus une question d’aspect que de temps, car il exprime qu’un évènement est sur le point de se produire :

Fais attention où tu marches, tu vas casser quelque chose !

Cette phrase ne fait pas vraiment une prédiction pour l’avenir, mais plutôt une déclaration par rapport au présent, à savoir que quelque chose risque d’être cassée. On ne pourrait pas remplacer le futur périphrastique dans cette phrase par un verbe au futur simple sans apporter un changement de sens.

La construction aller + infinitif se trouve aussi avec le verbe aller à l’imparfait pour désigner ce qu’on avait l’intention de faire. Par exemple :

Il m’a promis qu’il allait arrêter ses bêtises.

Ben je l’ai vu mais j’allais répondre plus tard lol.

Futur simple

Le futur simple est ainsi nommé parce que c’est un temps formé d’un seul mot (il n’y a pas d’auxiliaire).

Les terminaison du futur simple sont : -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont. Le radical du futur des verbes -er et -ir est l’infinitif. Pour les verbes réguliers en -re, le radical est l’infinitif moins le e final. Dans tous les cas, le radical du futur se termine par -r.

nager  
je nagerai nous nagerons
tu nageras vous nagerez
il/elle/on nagera ils/elles nageront
🛈 Information : Notez que le e de l’infinitif change de prononciation dans la conjugaison au futur des verbes réguliers en -er, pour devenir en e caduc :
nager [naʒe]
nagera [naʒəʁa]/[naʒʁa]
réfléchir  
je réfléchirai nous réfléchirons
tu réfléchiras vous réfléchirez
il/elle/on réfléchira ils/elles réfléchiront
rendre  
je rendrai nous rendrons
tu rendras vous rendrez
il/elle/on rendra ils/elles rendront

Les verbes qui se terminent par -e[consonne]er (acheter, appeler, mener, etc.) changent l’orthographe du radical au présent de certaines personnes (voir Présent). Les verbes appeler et jeter (et leurs dérivés) doublent la consonne finale du radical (j’appelle, elle jette). Les autres verbes en -e[consonne]er ajoutent un accent grave au dernier e du radical (tu mènes, ils renouvèlent). Ces mêmes changements affectent le radical du futur :

Un autre groupe de verbes qui changent de radical au présent et au futur simple est ceux en -oyer et -uyer (nettoyer, essuyer, etc.). Ces verbes changent le y dans leur radical en i pour certaines personnes et au futur :

Les autres changements orthographique qui affectent les radicaux au présent des verbes en -é_er (comme préférer), -ger (comme voyager), et -cer (comme commencer) n’affectent pas le radical du futur.

De nombreux verbes qui sont irréguliers au présent ont des formes régulières au futur. Leurs radicaux au futur sont l’infinitif ou l’infinitif moins le e final. Ces verbes incluent boire (je boirai), croire (je croirai), croître (je croîtrai), dire (je dirai), et s’assoir (je m’assoirai ou je m’assiérai).

verbes irréguliers

Certains verbes (principalement ceux qui sont irréguliers au présent) ont un radical irrégulier au futur. Néanmoins, les terminaisons sont les mêmes pour tous les verbes : -ai, -as, -a, -ons, -ez, -ont. Le radical du verbe être au futur est ser- et le radical du verbe avoir au futur est aur-.

être  
je serai nous serons
tu seras vous serez
il/elle/on sera ils/elles seront
avoir  
j’aurai nous aurons
tu auras vous aurez
il/elle/on aura ils/elles auront

Voici les verbes les plus courants qui ont un radical irrégulier au futur :

infinitif radical futur
aller ir- j’irai
courir courr- je courrai
devoir devr- je devrai
envoyer enverr- j’enverrai
faire fer- je ferai
falloir faudr- il faudra
mourir mourr- je mourrai
obtenir obtiendr- j’obtiendrai
pleuvoir pleuvr- il pleuvra
pouvoir pourr- je pourrai
recevoir recevr- je recevrai
savoir saur- je saurai
tenir tiendr- je tiendrai
venir viendr- je viendrai
voir verr- je verrai
vouloir voudr- je voudrai

emplois

Le futur simple, comme le futur périphrastique, exprime qu’une situation aura lieu dans l’avenir. Le futur simple apparaît plus souvent à l’écrit et dans un registre plutôt formel, car il est souvent remplacé au registre familier par le futur périphrastique. Néanmoins, le futur simple est utilisé même dans la conversation informelle de temps en temps.

Le futur est nécessaire dans des phrases subordonnées commençant par dès que, aussitôt que, lorsque et quand. Notez que les équivalents anglais sont typiquement suivis du présent :

Ne vous inquiétez pas, vous comprendrez dès que nous serons sur place. (Don’t worry, you will understand as soon as we are there.)

On y reviendra aussitôt que je pourrai me libérer. (We will come back as soon as I can get free.)

Le procès pourra commencer lorsque tout le monde sera debout. (The trial will be able to begin when everyone is standing.)

Tu feras quoi quand ton contrat sera fini ? (What will you do when your contract is finished ?)

L’action dans la phrase subordonnée implique le futur puisqu’elle aura lieu à peu près en même temps que l’action dans la phrase principale. Le futur périphrastique apparaît parfois après ces conjonctions, mais le futur simple est plus commun dans ce contexte.

Futur antérieur

Le futur antérieur est formé du futur simple de l’auxiliaire (soit être ou avoir), plus le participe passé du verbe principal. Le choix entre être et avoir comme auxiliaire est le même qu’au passé composé.

futur antérieur = auxiliaire au futur + participe passé du verbe principal

finir  
j’aurai fini nous aurons fini
tu auras fini vous aurez fini
il/elle/on aura fini ils/elles auront fini
partir  
je serai parti(e) nous serons parti(e)s
tu seras parti(e) vous serez parti(e)(s)
il/elle/on sera parti(e)(s) ils/elles seront parti(e)s

Notez que le participe passé doit souvent s’accorder en nombre et en genre avec le sujet ou le complément direct, selon les mêmes règles d’accord qui s’appliquent au Passé composé.

Le futur antérieur est utilisé pour une action qui précède, ou sera terminée avant, un point de référence dans le futur. La différence entre le Plus-que-parfait et le futur antérieur est simplement si ce point de référence est au passé ou au futur.

Futur antérieur avant un point de référence au futur
Le sens antérieur du futur antérieur
D’ici vingt ans, si rien n’est fait, la forêt primaire aura disparu.

Dans 15 jours, les Français auront décidé, souverainement, de leur avenir pour cinq ans.

La négation se forme comme d’habitude en plaçant ne/n’ … pas autour du verbe conjugué, qui dans ce cas est l’auxiliaire :

Il faudra se dépêcher sinon nous n’aurons pas fini de retourner le foin avant la nuit.

Comme le futur, le futur antérieur s’emploie après les conjonctions quand, lorsque, dès que et aussitôt que. Notez que le verbe dans les contextes équivalents en anglais est normalement conjugué au « present perfect » (has done, have been, etc.), non pas au « future perfect » (l’équivalent typique du futur antérieur : will have done, will have been, etc.).

Je sais que vous vous réjouirez avec nous quand la réforme aura réussi. (I know you will celebrate with us when the reform has succeeded)

Dès que nous serons revenus, elle rentrera chez elle. (As soon as we have returned, she will go home)

Dans les exemples ci-dessus, les subordonnées commençant par quand et dès que sont au futur antérieur car l’action de la subordonnée sera effectuée avant l’action de la principale.

Vérifiez votre compréhension

End-of-Chapter Survey

: How would you rate the overall quality of this chapter?
  1. Very Low Quality
  2. Low Quality
  3. Moderate Quality
  4. High Quality
  5. Very High Quality
Comments will be automatically submitted when you navigate away from the page.
Like this? Endorse it!