8 minutes
CoverAvant-proposNoms et pronomsLes nomsLes pronoms personnelsLes pronoms démonstratifsLes pronoms relatifsLes pronoms indéfinisModificateursLes déterminantsLes quantifieursLes adjectifsLes adverbesLe comparatif et le superlatifLes prépositionsVerbesLes verbesLes verbes réfléchisL'indicatifLe présentLe passé composéL'imparfaitLe plus-que-parfaitLe futurLe conditionnelLe subjonctifL'impératifLes participesL'infinitifLes temps littérairesTransformationsLes conjonctionsLa négationL'interrogationLe discours rapporté

Les adverbes

Nuage d'adverbes
wordclouds.com

Objectifs

Observez et déduisez

Qu'est-ce que vous remarquez par rapport aux parties soulignées du texte suivant ?


À l’entrée de la rue des Petits-Augustins, ils voient accourir du quai Voltaire une dizaine de gardes nationaux à cheval qui agitent en l’air des mouchoirs blancs. Le plus avancé, quand il est à portée de la voix, s’écrie « Tout est fini, mes amis ! le roi abdique en faveur de son petit-fils ; la duchesse d’Orléans est nommée régente ! »...

Sans insister davantage, les cavaliers continuent leur marche par la rue des Saints-Pères ; ils vont porter dans tout le faubourg Saint-Germain la nouvelle de l’abdication, qui est à peu près partout bien accueillie.

Cependant la colonne a gagné le pont des Saints-Pères, occupé par la troupe. Avant de passer outre, Dunoyer tient conseil avec ceux qui l’entourent, et propose de traverser la Seine pour marcher sur les Tuileries. Quelques-uns font observer que, si le roi a véritablement abdiqué, il importe de courir immédiatement à la Chambre, afin de mettre en déroute les partisans de la régence. D’autres se rangent à l’avis du capitaine. Mais, pendant ces pourparlers, une grande hésitation s’est manifestée dans la colonne. La nouvelle de l’abdication du roi et de la régence de la duchesse d’Orléans, qui circule, l’aspect des quais occupés par des troupes en bon ordre, les fortes détonations que l’on entend incessamment dans la direction du Palais-Royal, ont ralenti l’ardeur des combattants.

Histoire de la Révolution de 1848, Daniel Stern (domaine public)


Considérez ces questions :

  • Quel mot est-ce que chacun des mots soulignés modifie ? Ces mots modifiés sont de quelles catégories ?
  • Qu'est-ce que cependant modifie (un mot ? une phrase ? un paragraphe ?)
  • Quand un des mots soulignés modifie un adjectif, c'est avant ou après l'adjectif ? Et s'il modifie un verbe ? Et s'il modifie un verbe au passé composé ? Et s'il modifie un autre mot souligné ?
  • Comparez la forme des mots suivants à celle des adjectifs associés. Comment dériver la forme d'un adverbe d'après un adjectif ?
    • véritablement — véritable
    • immédiatement — immédiat
    • incessamment — incessant

Introduction

Si les adjectifs modifient les noms et les pronoms, les adverbes modifient toutes les autres catégories de mots.

verbe modifié par un adverbe : Mélangez délicatement.
adverbe modifié par un adverbe : Les robots marchent trop lentement.
adjectif modifié par un adverbe : C’est drôlement petit !
préposition modifiée par un adverbe : Le mélange doit être fait immédiatement avant l’usage.
quantifieur modifié par un adverbe : On dit cela dans quasiment tous les pays.
phrase modifiée par un adverbe : Malheureusement, ils ne sont pas ici.

Notez que dans le deuxième exemple, l’adverbe trop modifie l’adverbe lentement, et lentement modifie le verbe marchent.

Les adverbes peuvent exprimer une grande variété d’informations. Voici quelques catégories avec des exemples :

Forme

Les adverbes sont invariables — en contraste avec les adjectifs, ils ne s'accordent pas.

Un grand nombre d’adverbes sont dérivés d’adjectifs. Ces adverbes ont un sens comme une manière [adjectif]. Par exemple : heureusement (‘d’une manière heureuse’), profondément (‘d’une manière profonde’).

Ces adverbes sont généralement formés en ajoutant -ment au féminin singulier de l’adjectif. Notez l’exception gentiment, qui est dérivée de l’adjectif gentil.

Cependant, -ment est ajouté à la forme masculine singulière des adjectifs qui se terminent par une voyelle. Notez l’exception gaiement qui est dérivé de l’adjectif gai.

Si un adjectif se termine par -ent ou -ant, supprimez -nt et ajoutez -mment. Malgré la différence dans la voyelle écrite, -emment et -amment sont prononcés de la même manière : [amɑ̃]. Notez que l’adjectif à une syllabe lent ne forme pas son adverbe, lentement, sur ce modèle.

Notez l’ajout d’un accent aigu pour former les adverbes suivants :

Il y a beaucoup d’adverbes qui ont une forme qui n’est pas dérivée d’un adjectif : bien, tard, très, déjà, etc.

Place

La place de l’adverbe dépend de la catégorie de mot qu’il modifie.

Adverbes qui modifient un adjectif ou un autre adverbe :

L’adverbe est mis directement devant l’adjectif ou l’adverbe qu’il modifie.

C’est ma copine, depuis très longtemps.

Je l’ai remarqué parce que je la trouve vraiment jolie.

Adverbes qui modifient un verbe au présent :

L’adverbe est généralement mis immédiatement après le verbe conjugué. Si le verbe est négatif, l’adverbe est mis après la négation.

Je distingue mal ma gauche de ma droite.

On ne connaît pas bien la raison de leur apparition.

Notez que les adverbes les plus courants sont mis directement après le verbe avant les objets.

Adverbes qui modifient un verbe au temps composé :

Dans les temps composés (le passé composé, le plus-que-parfait, etc.), l’adverbe est généralement mis entre l’auxiliaire et le participe passé. Si un verbe à l’infinitif suit un verbe conjugué (par exemple, au futur proche), l’adverbe est mis entre le verbe conjugué et l’infinitif. Si le verbe conjugué est au négatif, l’adverbe suit la négation.

Moi personnellement, j’ai bien mangé.

Mais je n’ai pas trop compris.

Je vais vite préparer le petit déjeuner.

Cependant, certains adverbes plus longs se terminant par -ment peuvent suivre le participe passé ou l’infinitif. Les adverbes de temps et de lieu (hier, aujourd’hui, ici, etc.) suivent toujours le participe passé ou l’infinitif.

Depuis janvier j’ai changé complètement mon alimentation.

Le gamin est arrivé en avance.

Mon après-midi est chargé et je vais rentrer tard.

Marqueurs discursifs

Plusieurs adverbes servent non pas à modifier le sens d’un mot dans la phrase mais plutôt à situer la phrase dans le discours. Ces marqueurs discursifs peuvent indiquer par exemple qu’une phrase introduit une nouvelle idée, continue une idée exprimée précédemment, ou présente une idée contraire. Ils peuvent aussi exprimer l’émotion ou la réaction du locuteur. Les marqueurs discursifs ne sont pas intégrés dans la syntaxe de la phrase. Ils apparaissent généralement en début de phrase, à la fin, ou bien tout seuls.

Malheureusement, je n’ai pas d’alternatives.

Eh bien je ne comprends plus rien.

On a l’argent, on se débrouille, quoi.

Enfin bref vous savez très bien de quoi je veux parler.

Allez, c’est l’heure de l’apéro.

Et on devenait tous des amis, ils m’aimaient bien, vous savez !
🌍 Variation : Les marqueurs discursifs apparaissent plus à l’oral qu’à l’écrit, et varient selon le registre, avec des marqueurs plus formels (vous savez, soit) et d’autres plus familiers (quoi, bon ben, eh ben, hein). La communication écrite sur Internet et dans les SMS comprend un grand nombre de marqueurs discursifs uniques, y compris des abréviations (mdr ‘mort de rire’, dac ‘d’accord’), les émoticônes ( :P ‘taquin’) et les émojis (😭).

Les jurons sont souvent des marqueurs discursifs. Bien qu’ils aient typiquement une origine référentielle, leur usage comme juron est indépendant de ce sens étymologique. C’est pourquoi la traduction des jurons présente souvent des difficultés. Par exemple, le juron merde pourrait être traduit en anglais selon son sens littéral (‘crap’), selon sa force (‘damn’), ou selon sa fonction dans une locution particulière (être dans la merde ‘to be in trouble’). Aucune traduction ne sera parfaite.

🌍 Variation : Les jurons varient beaucoup par dialecte. Par exemple, là où un Français dirait niquer, un Cajun de Lousiane dirait peut-être piquer. Purée est un juron de la langue des pieds-noirs, colonisateurs européens d’Algérie. Même si les jurons sont les mêmes dans différentes régions, leur force peut varier. Putain est très peu offensif dans le Midi mais plus fort dans le Nord. Et on ne peut pas oublier les fameux sacres, jurons très forts d’origine catholique utilisés en français canadien : câlice, viarge, tabarnak, etc. Quand on veut jurer sans trop offenser, une option est de transformer le gros mot en un mot banal (câline pour câlice, tabarnouche pour tabarnak, mercredi pour merde).

Observations sur quelques adverbes

Lorsqu’il y a est suivi d’une expression temporelle (comme longtemps, quelque temps, une semaine, deux jours, etc.), cela signifie généralement « ago » : il y a une semaine (‘one week ago’).

L’entreprise a été liquidée il y a un an.

Tôt et tard sont des adverbes irréguliers. Tôt signifie ‘early’ dans un sens général, non mesurable : tôt dans la journée, ou dans sa vie, sa carrière, sa relation, dans un film, un livre, etc. De même, tard signifie ‘late’ dans le sens de tard dans la journée (ou dans sa vie, sa carrière, etc.).

En avance, en retard, et à l’heure sont des phrases invariables, c’est-à-dire qu’elles n’ont qu’une seule forme. Ils se réfèrent toujours à un programme : en avance signifie plus tôt que prévu et en retard signifie plus tard que prévu.

Il ne fallait pas arriver en retard au match.

Débrouillez-vous si vous n’êtes pas prêt à l’heure.

Il est vrai que je suis toujours un peu en avance.

Nous aurions dû signer cette alliance plus tôt.

On est parties trois mois plus tard.

L’adverbe aussi peut modifier le sujet ou le verbe.

Ma fille aussi préfère les légumes aux fruits.

Ils préfèrent aussi les blondes.

L’adverbe si modifie un adjectif ou un adverbe, mais pas un verbe. Tant a le même sens, mais modifie des verbes.

Elle avait les yeux si tristes.

Et puis, j’ai ce mal de cuisse qui me fait tant souffrir.

De même, l’adverbe très modifie un adjectif ou un adverbe, alors que beaucoup modifie un verbe.

Mais attention, tout cela coûte très cher.

C’était quelque chose qui m’intéressait beaucoup.

Ne confondez pas les paires d’adjectifs et d’adverbes suivantes :

Adjectif Adverbe
bon (Il avait eu de bons résultats.) bien (Elle connaît bien Sarah.)
meilleur (Ils ont la meilleure cave d’Europe.) mieux (Vous savez mieux que moi.)
mauvais (J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.) mal (Tu sais très bien que je dors mal.)
rapide (Bravo ! Ingrid a été la plus rapide.) vite (J’ai appris a travailler plus vite avec lui.)

Bien est parfois un adjectif invariable qui décrit une personne honorable.

Sa mère était une femme bien, calme.

Bien et bon peuvent tous les deux être attributs du sujet, mais bon décrit une qualité spécifique d’un nom (‘It’s good’) alors que bien est plus général (‘It’s nice’). Bon est aussi utilisé dans les locutions bon à savoir, bon pour la santé/la planète, et bon à rien.

On va voir si sa sauce est bonne.

C’est bien, chez vous, et c’est facile à trouver.
🌍 Variation : Dans le langage familier, certains adjectifs peuvent agir comme des adverbes pour intensifier le sens du verbe ou de l’adjectif, comme les constructions plus standardes avec très ou beaucoup. En France, un des plus communs de ces adjectifs est grave : Ils ont grave perdu sur Sylvain; C’est grave décalé. Fort est commun dans le Nord (Eh bien je suis fort désolée…), tarpin et gavé dans le Sud (t’es tarpin romantique ce soir; J’ai gavé marché j’ai trop mal !). Au Québec, plusieurs mots remplissent cette fonction, dont vrai, rare, et solide.

Vérifiez votre compréhension

End-of-Chapter Survey

: How would you rate the overall quality of this chapter?
  1. Very Low Quality
  2. Low Quality
  3. Moderate Quality
  4. High Quality
  5. Very High Quality
Comments will be automatically submitted when you navigate away from the page.
Like this? Endorse it!